Troisième édition de la course « Special Olympics » à Lingolsheim

23 mai 2017

Troisième édition de la course « Special Olympics » à Lingolsheim, et troisième participation de Tarifold !


C’est le jeudi 27 avril que s’est déroulée la troisième édition de la course solidaire de Lingolsheim au Parcours de Santé de Lingolsheim. Cette année encore, Tarifold a décidé de soutenir l’association Special Olympics ; organisation dédiée à l’épanouissement par le sport des personnes qui vivent avec un handicap mental en y inscrivant deux équipes.


« Plus qu’une course, c’est un élan solidaire face aux handicaps qui marquent certains d’entre nous… C’est la possibilité de se côtoyer par le biais du sport et de l’effort, de regarder l’autre d’égal à égal. Se sentir soutenu par des êtres définis comme différents dans une ambiance bon enfant, tout en cherchant le dépassement de soi… » explique Christophe Bezy, commercial qui a ouvert la course pour l’équipe mixte.


Comme chaque année, l’ambiance et la convivialité étaient au rendez-vous entre les 120 coureurs présents au Parcours de Santé de Lingolsheim. Grâce aux 10 entreprises participantes avec 29 équipes, Special Olympics a ainsi pu recueillir 20 800 €. En France, Special Olympics propose 15 courses solidaires par an avec plus de 4 000 coureurs impliqués dans cette démarche citoyenne.


Les deux équipes Tarifold ont relevé ce défi solidaire : une équipe femmes et une équipe mixte ont parcouru le relais de 4 x 2,7 kms.


«L’important, c’est de participer ! Tarifold a, cette année encore, faite sienne cette devise en encourageant ses collaborateurs à prendre part à cette course interentreprises au profit de l’enfance. Cette participation est en cohérence avec le Pasteurdon, action en faveur de la recherche sur l’autisme, également soutenue par notre entreprise depuis de nombreuses années. Elle rend visible la politique de Développement Durable et les actions sociales de Tarifold qui, bien qu’étant par vocation un lieu de travail et de création de richesse, n’en est pas moins un lieu d’humanisme mettant les valeurs humaines au centre de ses préoccupations », explique Yves Revenu, président de la société.