Le Tourisme Industriel : Intérêts, Coûts Et Mise En Place

Image by MustangJoe from Pixabay

Le tourisme industriel connaît un développement de plus en plus important dans certaines régions du monde. Il s’adresse à un public hétérogène, animé par diverses motivations comme la découverte et l’apprentissage. Cet article est destiné aux TPE, PME et grands groupes intéressés par le sujet, en leur apportant des clés de lecture sur les intérêts du tourisme industriel, ses coûts, et comment le mettre en place.

1. Qu’est-ce que le tourisme industriel ?

Le tourisme industriel désigne la forme de tourisme qui a pour centre d’intérêt de découvrir une activité industrielle ou artisanale (Source). Il est principalement représenté par la visite de sites ayant eu, ayant ou qui auront une activité économique d’intérêt historique, stratégique, scientifique, éducatif tout en fournissant aux visiteurs une dimension ludique. Il peut s’agir entreprises, d’unités de production (usines, fabriques, ateliers, carrières, mines, etc.) ou d’édifices fonctionnels (cités ouvrières, logements patronaux, etc.). (Sources)

Le tourisme industriel attire de nombreux profils de visiteurs. Trois groupes de visiteurs peuvent être identifiés en fonction de leur motivation principale à pratiquer le tourisme industriel :

  • les « visiteurs éducatifs » comme des chercheurs, des enseignants ou des élèves,
  • les « visiteurs d’affaires » visitant l’entreprise pour bénéficier du savoir-faire de l’entreprise d’accueil dans leur propre activité,
  • les « autres visiteurs », regroupant les touristes de loisirs ou encore les participants aux sorties d’entreprises. (Source)

Les touristes industriels ne sont pas forcément des étrangers, ils peuvent également habiter la région ou le pays dans lequel l’entreprise est implantée.

Les entreprises ouvrant leur porte à des visiteurs ont également des profils variés. Carter (1991) (Source) a classé ces entreprises en 4 catégories.

  • Les entreprises présentes sur des secteurs controversés, comme l’énergie nucléaire, constituent la première catégorie. Le bénéfice principal pour ces entreprises est d’améliorer leur image auprès des citoyens, notamment en mettant en avant la transparence de leurs procédures de sécurité.
  • La deuxième catégorie regroupe les projets utilisant des infrastructures impressionnantes, comme la construction de routes. L’innovation et la taille des infrastructures sont les principaux intérêts des visiteurs.
  • Les entreprises artisanales ou de produits luxueux représente la troisième catégorie.

Enfin, la dernière catégorie se focalise sur les entreprises produisant des produits de grande consommation ou des services ordinaires. Leur visite permet d’observer leur fonctionnement, surtout les rouages de leur production. Les institutions gouvernementales ou les banques sont des entreprises ouvrant également parfois leurs portes au public (Source).

Le tourisme industriel peut prendre plusieurs formes. Certaines entreprises proposent un musée racontant leur histoire et les principales innovations de leur secteur d’activité. D’autres mettent en place des visites guidées ou un parcours fléché permettant à chacun de s’imprégner des lieux. Il est fréquent de retrouver des ateliers dans certaines entreprises artisanales, comme la fabrication de savons ou de chocolat par exemple. Enfin, de nombreuses formes hybrides sont proposées, comme des parcours fléchés suivis d’ateliers, ou des musées suivis de visites guidées.

En France, 13 millions de visites d’entreprises ont été réalisées en 2014, dans près de 5000 lieux. 95% des entreprises proposant un tourisme industriel sont des TPE ou PME. Les visites se font principalement dans les secteurs de l’alimentaire, vins et spiritueux (60%), puis dans l’artisanat (18%) et l’environnement et l’énergie (10%). (Source) Peu de données sur le tourisme industriel dans le monde sont disponibles.

2. Intérêts pour les entreprises

Photo by Kristina Balić on Unsplash

Les intérêts pour les entreprises peuvent être monétaires et non-monétaires.

L’entrée étant parfois payante, cela rapporte à ces entreprises un revenu complémentaire. De plus, de nombreuses entreprises ont mis en place une boutique dans laquelle leurs produits sont vendus directement. Les touristes en sont plutôt friands, avec un panier moyen 2,5 fois plus élevé en moyenne après une visite. (Source) 

Cependant, les intérêts les plus importants des entreprises sont d’ordre non-monétaires.

La visite des infrastructures et/ou des ateliers de production peuvent accroitre considérablement l’image de marque. Au travers de la transparence et de l’humanisation de l’entreprises, l’image de marque peut être améliorée.

La fidélité des clients est également un bénéfice notable pour les entreprises. Une étude a montré que le taux de fidélisation clients en tourisme d’entreprise est de 60%. Ainsi, les clients sont plus enclins à hauteur de 60% à acheter une marque dont ils ont visité les coulisses, plutôt qu’une marque concurrente. (Source) 

La marque employeur bénéficie également du rayonnement lié au tourisme industriel. Via la notoriété et le capital sympathie de la marque, les entreprises ouvrant leurs portes au public peuvent jouir de retours plus intéressants dans leur processus de recrutement.

Enfin, le tourisme industriel s’inscrit dans le tissu local. Ceci peut résulter en de nombreuses opportunités pour l’entreprise.

3. Coûts pour les entreprises

L’organisation de visites d’entreprises comporte cependant des coûts pour les entreprises. Ces coûts sont également d’ordre monétaires et non-monétaires.

Tout d’abord, la mise en place puis la conduite de visites d’entreprises demande des ressources humaines. Ceci peut également représenter des coûts pour l’entreprise : il faut penser la forme de la visite d’entreprise, l’alimenter d’outils (affichages, animations, écrans, tablettes…), prévoir un accueil pour les visiteurs et si nécessaire une personne responsable de la boutique s’il y en a une.

Ensuite, l’entreprise ouvrant ses portes au public doit répondre à des exigences de sécurité. Cela peut représenter pour l’entreprise une charge de travail en termes de documentation, mise en œuvre et suivi. L’espionnage industriel est également à prendre en compte, ainsi que la veille concurrentielle des concurrents. Il est recommandé d’apporter une attention particulière au respect de la confidentialité de certaines informations. Enfin, la productivité des salariés peut être impactée, notamment lors de parcours fléchés ou de visites guidées. De même, cela peut gêner certains salariés, considérant la visite d’entreprise comme une intrusion et une atteinte à leur liberté.

4. Mise en place d’une signalisation adéquate et d’un affichage informatif et didactique

1. Une signalisation adéquate pour plus de sécurité

La mise en place de visites dans l’entreprise impose de pouvoir distinguer rapidement les visiteurs des employés, pour des raisons d’espionnage industriel. Ceci peut être facile dans une TPE ou PME, mais beaucoup moins dans un grand groupe. Pour ce faire, l’utilisation de badges visiteurs est la solution idéale. Chaque visiteur reçoit un badge visiteur à son entrée sur le site, ce qui permet de le distinguer d’un coût d’œil.

Soft Cord Lanyards (200540) + Badge holders (200430)

De plus, l’ouverture du site au public peut nécessiter un complément de signalisation de sécurité. Ceci prend souvent la forme de marquage au sol spécifique, tel que de l’anti-dérapant pour les escaliers, des flèches, des sens interdit, etc.

Conformable Anti-Slip Safety Floor Marking Line (197614)

2. Un affichage informatif et didactique

Une bonne communication des informations sur l’entreprise et/ou ses procédés de fabrication est attendue par les visiteurs. Bien qu’un guide soit envisageable pour répondre à cette demande, un affichage informatif et didactique est souvent considéré comme la solution la plus appropriée.

Lorsque la visite d’entreprise prend la forme d’un parcours, l’installation de marquage au sol peut apporter une meilleure compréhension au visiteur du sens de la visite. Concernant l’affichage, l’utilisation de cadres d’affichages permettent de mettre en valeur toute information importante.

Floor marking Footprint symbol (197804)
Magneto Frame Display Pockets Large Format (190957)
Magneto Frame Display Pockets (194900)

Dans les musées d’entreprises, les informations liées à la présentation de l’entreprise et à son histoire peuvent être disposées dans des systèmes de présentation pour consultation par les visiteurs. Il est également possible d’utiliser des écrans ou des tablettes, notamment pour diffuser des vidéos, présentations interactives, jeux, etc.

Metal Desk Kit With Pockets According To National Colors (434090)
Crystal wall kit (416130)

La mise en place d’un showroom, espace d’exposition des produits de l’entreprise, peut bénéficier de l’utilisation de cadres d’affichage rigides pour identifier et présenter les produits.

Les ateliers étant souvent au cœur de la visite d’entreprise, les informations peuvent être transmises aux visiteurs via des écrans ou des bandes sons à différentes étapes de la visite. Si trop intrusif (le son peut être dérangeant pour les employés), un affichage papier est également possible via des systèmes de présentation muraux et pupitres qui s’intègrent parfaitement dans un milieu industriel ou spécialisé, comme les environnements où l’hygiène doit être irréprochable (pharmaceutique, agro-alimentaire, cuisines, …).

Magnetic Wall Kit (414609)
Easy Load Wall Kit (414901)
Stainless steel wall kit (417209)

Les entrepôts peuvent également faire partie de la visite d’entreprise. Dans ces espaces, les poches magnétiques peuvent solutionner de nombreux besoins d’affichage.

Magnetic Pockets (194607)

Pour conclure, le tourisme industriel a de beaux jours devant lui. Les entreprises peuvent y voir un intérêt certain, notamment en fonction de leur secteur d’activité pouvant être une source de curiosité plus ou moins établie. Des ressources sont néanmoins nécessaires pour sa mise en place.